Archives pour la catégorie visites du Japon*国内お散歩

Gâteau au chocolat et noix et petite présentation de Kanazawa

gateau chocolat noix
Une ancienne recette dont la recette est ici :Petits gâteaux très chocolat.

On ne s’en lasse pas des petits gâteaux au chocolat!


Je vous parle de nouveau de Kanazawa. J’avais fait un billet lors de mon passage l’été dernier (ici).
La ville se situe au bord de la mer, une mer riche de produits de mer. Vers le port, il y a encore des maisons traditionnelles dont la plupart sont des producteurs de sauce soja et miso. Ce sont comme des caves car tous ces produits sont fermentés, travaillés dans des grosses cuves…

Je vous dirais pourquoi je vous reparle de cette ville plus tard 🙂
昨年の夏に続いてまた金沢です。ご縁があってこれから頻繁に訪れることになります!
やっぱり日本海はご飯がおいしいですね。
金沢港のあたりは古い醤油蔵がたくさんまだ残っております。金沢から美味しい食材を世界へ届けています。
Voici les photos…


Le restaurant du jour / おすすめレストラン
JIMONO-TEI / じもの亭
石川県金沢市上近江町27-1 近江町市場内 (定休日 水曜日)
27-1 Kamiomicho, Kanazawa, Ishikawa Japon, dans le marché (fermé le mercredi)

bento riz cantonnais au bœuf et concombre et photos des cerisiers

riz contonnais boeuf
Recette de bento d’un matin difficile, quand on n’a pas beaucoup de temps…
Je regarde ce qu’il y a dans le frigo, je sors les restes des différents ingrédients, le riz cuit congelés…

C’est riche en goût et on peux manger varier sans trop d’effort. La recette devient approximatif, juste pour montrer les mélanges possibles.

Pour 1 personne:

  • 1 bol de riz cuit à la japonaise (dont la cuisson est indiquée ici)
  • 1 morceau d’ail
  • 1/4 d’oignon
  • 15cm de poireau
  • 50g de viande
  • 1/4 concombre sans le cœur aqueux
  • Au choix, 1/4 carotte, 1 poignée de chou, maïs…
  • 1/2 à 1cc sel, poivre
  1. Emincer l’ail, l’oignon, le poireau. Couper en dé la viande. Couper en finement le concombre comme sur la photo en éventail.
  2. Dans une poêle, mettre l’huile et l’ail émincé. Faire sauter quelques secondes et ajouter le riz. Quand le riz est bien léger avec l’huile et l’ail mélanger, retirer le riz, le laisser dans un bol.
  3. Dans la même poêle, ajouter l’oignon et le poireau et les faire revenir. Ajouter ensuite la viande. Ajouter la carotte, maïs puis quand tout est cuit, ajouter le concombre, saler, poivrer.
  4. Remettre en le riz dans le mélange et faire sauter pour bien mélanger. Goûter, ajuster le sel.

Voilà, c’est meilleur chaud. Je remets le tout au micro-onde avant de le manger. Bon appétit!


C’est un peu tard mais voici les quelques photos des cerisiers en fleur de cette année. Il a fait froid en ce début de printemps au Japon et les fleurs étaient difficile à chasser. Je me suis aussi très mal prise.
Photos à Kyoto d’abord, puis quelques photos près de chez moi dans le Kansai. C’était un peu tard, les pétales avaient déjà quitté les arbres… Mais c’est toujours aussi beau.

Brownie aux framboises et Kobe et Kyoto illuminés

rasberry brownie
Un dernier arcile avant que l’année se termine.
Un petit brownie aux framboises. Je ne connaissais cette version et c’est tout simplement bon. Une petite douceur donc.
Recette pour un moule carré de 16cm:

  • 120g chocoat
  • 70g farine
  • 15g cacao en poudre + 2g de levure chimique
  • 70g beurre
  • 2 œufs
  • 80g sucre
  • 20ml lait
  • une dizaine de framboises congelées

Préparer le moule (beurrer ou insérer du papier sulfurisé).
Chauffer le four à 170°c. Tamiser farine, cacao en poudre et levure chimique ensemble 3 fois.

  1. Réchauffer le lait pour qu’il soit tiède. Dans un bain-marie faire fondre chocolat et beurre ensemble.
  2. Dans les œufs, ajouter le sucre, bien mélanger, puis ajouter le lait tiède.
  3. Dans le mélange chocolaté ajouter les œufs doucement, mélanger.
  4. Ajouter la farine en 3 fois en mélangeant à chaque fois. Faire couler dans le moule en disposant les framboise de manière répartie.
  5. Mettre au four à 170°c et cuire de 20 à 25 minutes

Bon appétit!


Début décembre, dans la région de Kaisai, chaque année il y a 3 sites qui s’illuminent: Kobé, Osaka et Kyoto.
Kobé, ça s’appelle LUMINARIE et ça a commencé après le tremblement de terre de 1995 pour ne pas oublié les victimes et pour récolter les fonds. Il y a de nombreux boîtes à don sur le chemin. Puis ça a eu tellement de succès que nous en sommes à la 17e édition. Maintenant les fonds vont aux différents sinistrés du monde.
Il y a celui de Kyoto qui illumine différentes parties de Arashiyama. Et à Osaka c’est autour du château de Osaka. Cette année j’ai pu passer rapidement à celui de Kobé et à Kyoto. Il fait super froid et il y a énormément de monde mais c’est joli. Surtout la bamboueseraie sous la lumière vaut le détour!
Voici les photos, d’abord Kobé puis Kyoto.

三瀧寺 Temple Mitaki

Après Shikoku, les bouddhas de Hiroshima

 En traversant le pont des îles en îles, on passe de la préfecture de Ehime à celle de Hiroshima. Pas de dôme Bombe H mais une visite au temple Mitaki. Un temple qui a survécu à la Bombe H grâce à sa situation géographique.
Mitaki signifie littéralement « 3 cascades ». Il y a en effet 3 sources différentes dans le domaine du temple. Un temple discret mais magnifique. A visiter si vous avez un peu de temps à Hiroshima.

Voici une série de photo de statues et du temple pour un moment paisible?

Malheureusement il pleuvait assez fort. Mais finalement, visiter un temple sous la pluie rend le lieu un peu plus magique.


Mitaki-Dera
411 Mitakiyama, Nishi, Hiroshima
733-0805 Hiroshima Japon

Une journée sur l’île de Shikoku

Petit voyage de 3j entre quelques villes de l’île de Shikoku et Hiroshima, le long de la mer intérieur.
Tout d’abord, le petit drive sur l’île.

Akashi Ohashi

Akashi Ohashi

En venant de Kobé, on arrive sur l’île de Shikoku via l’île d’Awaji par ce pont Akashi Ohashi, à l’époque le pont suspendu le plus long du monde. A l’époque…
shikoku02
A l’arrivé, il faisait très beau. Cette roue, sur un air de repos.

On passe très vite à travers la prefecture de Tokushima et on arrive à Kagawa, connu pour être le plus gros producteur et consommateur de udon, cette nouille blanche grosse japonaise.
Visite du parc Ritsurin, un grand parc de 750 000㎡ (merci à wilipedia pour une explication ici). C’est un parc magnifique élu dans de nombreux classements internationaux. Le nom veut dire littéralement « champs de châtaigniers » mais en réalité, le parc est connu pour ses pins magnifiquement entretenus.


Au fond, un ancien bonsai qui a bien grandi depuis.

Après ce petit passage dans ce grand parc, notre destination principale: le sanctuaire Kotohira-gu (dont l’explication wiki est encore ici).
Ce sanctuaire se situe au milieu d’une montagne et le pèlerinage consiste en une montée de 785 marches ou presque 2000 si vous allez jusqu’au fond. Attention à bien s’hydrater, il n’y a pas de distributeur en haut! 🙂


Vue magnifique de l’île.

Petites courbatures garanties pour les jours à venir.

Après Kagawa, on va encore vers l’ouest à la prefecture de Ehime, d’où part le pont Shimanami Kaido qui relie l’île de Shikoku et Honshu (l’île principale) par la prefecture de Hiroshima.
Plus précisément, le pont part de la ville d’Imabari. Il y a plus de 3000 îles (habitées et désertes) dans cette mer d’intérieur et Hiroshima, Okayama, et les préfecture de Shikoku partagent ces îles.

Imabari est la porte d’entrée de Shikoku de côté ouest et elle est connue pour ses serviettes. Un gros producteur et paraît que ses produits sont vendus à certains grands magasins parisiens.

Musée de serviette, Ehime

Musée de serviette, Ehime

Mais avant de prendre le pont, arrêt déjeuner, dans un petit restaurant du port.

donburi d'oursin, Ehime

donburi d’oursin, Ehime


Un donburi aux oursin. miam miam

Et en route pour Hiroshima avec une météo beaucoup moins accueillante…

Shionami Kaido

Shionami Kaido


Restaurant du jour:
Kaishoku HAMASHOKU
2-1-36 Ohamacho, Imabari,
Ehime Prefecture 794-0002, Japon
Fermé le jeudi et le 3e mercredi du mois
Ne parle que japonais.