Archives du mot-clé Vietnam

banh xeo, Hue

Fin de vacances avec le retour à Tokyo

Oui, demain je reprends les cours. Les longues vacances qui ont duré 2 mois prend fin.

Je suis revenue sur Tokyo il y a 1 semaine et enfin, je prends le temps de renouveler mon blog. Je suis désolée pour ce long absence.

Après mon retour de Vietnam, j’étais 2 semaines à Paris. Me revoilà à Tokyo, pour encore au moins 6 mois!

Je vais résumer un peu mon voyage, entre beaux paysages et bonnes nourritures…

Je m’étais arrêtée à Hoi An, je crois.

Avec Hué, c’est là où j’ai le mieux mangé.

Il y a plusieurs manières manger en Vietnam (quand on mange dehors bien sûr). Il y a d’abord des restaurants, nha hang. Ce sont souvent des grandes salles avec beaucoup de tables et de chaises, proposant plusieurs types de plats, d’entrées au dessert. Du riz, des nouilles, du poisson, du bœuf, poulet ou autres…

Puis il y a des com binh dan, sorte de traiteur où tous les plats sont déjà prêts et on choisit. Il y a de tout, et c’est un excellent moyen de découvrir tous les petits plats locaux. On a un plat pour 20 000 à 50 000 VND (0,75~2€).

Sinon, tous les buibui le long des rues, sur les trottoirs où on mange sur des chaises en plastiques 1 à 2 plats. Là le prix va de 10 000 à 30 000 environ. On peut manger des pho (soupe de pâte de riz plate), bun(pâte de riz fine avec ou sans soupe), des mi (nouilles chinoises, en soupe, sautées…), bah bao (brioche au porc et œuf cuit à la vapeur), xoi (riz gluant avec poulet, œuf et autres accompagnement dessus), chao (bouillon de riz au poulet, bœuf…), banh gio (galette de pâte de riz fourrée cuite dans des feuilles de bambou)… La plupart de ces plats sont consommés au petit déjeuner ou comme casse-croûte. Ou un repars rapide, à manger accroupi avec son casque de moto sur la tête.

Partout dans les rues, on peut dire des pancartes avec com, pho. Ce qui veut dire, « riz, pho ». En fait, les nouilles (pho ou bun) sont cuites à l’avance, limite achetées cuites. Chacun réchauffe une casserole de soupe sur le trottoir et sert les clients avec des ingrédients déjà disposés. Ca va très vite. Pour l’hygiène… je préfère ne pas trop y penser ^^;… Mais c’était beaucoup mieux que l’Inde par exemple.
Comme partout en Asie, on adore les œufs.

Je n’ai pas tout goûté, même pas la spécialité tonkinoise, le chien. J’en ai vu un qui grillait sur une broche avec un coq au cul mais pas eu l’occasion…

Et au sud, la cuisine change et les noms changent. Nem devient cha gio par exemple. On ne mange plus de chien mais plus de grenouille ou de serpent.
Et à Hué, la spécialité est le banh xeo, sorte de petite crêpe frite avec du porc et crevette, à manger avec des feuilles d’herbe et une crème à l’amande. On peut en manger 3 chacun facilement! Et à Hoi An, on a goûté au wonton frit avec canard et légumes. C’était délicieux.

A Hoi An, les spécialités ne manquent pas. Les différents influences chinoises, japonaises ont laissé quelques traces.
Cao Lau serait venu des grosses nouilles japonaises. Les raviolis et les wontons, de Chine. Le com ga, le riz au poulet était délicieux aussi, avec du coriandre, citron, oignon frit…

A Hoi An, nous avons profité pour visiter My Son, un site religieux de la culture Cham. Un des sites les plus vieux de Vietnam, quasiment détruit par les bombes américaines. C’est avant Angor Wat. Il y a différents influences religieuses (hindou, bouddhisme, et autres). Nous avons visité très tôt le matin mais il faisait déjà bien chaud…

Et nous sommes descendus vers le sud, direction le Delta.

Le sud est plus développé que le nord et dans des centres commerciaux de Saigon, nous pouvons manger coréen, japonais ou des pains français en même temps! =)

Dans le sud, le temps s’est vite gâté, tous les jours il pleuvait quand le soleil se couchait.

Dans le Delta, la vie semble se passer pour la moitié sur l’eau. Les déplacements se font beaucoup par bateau. Quelques photos de la visite.

Il y avait très peu de touristes dans ces coins. Les touristes ne font que passer pour rejoindre le Cambodge par bateau.

Voilà.

Nous sommes retournés à Saigon pour reprendre l’avion. 3 semaines me semblent bien pour visiter ce pays du nord au sud. Nous aurions aimés partir vers le Laos mais ce sera pour une prochaine fois…

Je suis rentrée maintenant, je me remets à la cuisine, j’ai quelques recettes au chaud, que je vais essayer de mettre en ligne d’ici peu.

A partir de lundi, je dois faire mes bento aussi… La vie reprend (enfin ^^)