Archives pour la catégorie recette japonaise*和食風

Poulet aigre douce à la japonaise et Florence*チキン南蛮とフィレンツェ

2014-08florence01
Il fait chaud au Japon!!! Enfin sur certaines parties du pays alors qu’à d’autres endroits du Japon le typhon frappe. Mais là, on fond littéralement sur place.

毎日本当に暑いですよね。この数日はここ北陸でも息が詰まるような暑さです。ガス使うのも躊躇しちゃいますが、食欲はなくならないんですよね... *以下日本語はフランス語の後になります。

Un plat donc je n’ai pas su nommer… c’est un poulet avec une sauce à base de vinaigre et de sauce soja. A manger chaud ou bien froid. 2 façons de le déguster pour 2 moments différents. Contre la chaleur, c’est très bien, j’ai tout de suite essayé la recette quand je l’ai trouvée sur ce site en japonais.
Concernant la sauce ponzu, je l’explique rapidement dans mon ancien article (ici). Très bon!

Pour 2 personnes:

  • 1 tomate moyenne
  • 1 cuisse de poulet désossée
  • une pincée de sel, poivre
  • environ 2cc saké (vin blanc) et 2cc farine
  • ★2cs huile d’olive
  • ★2cs ponzu
  • ★1cc vinaigre blanc
  • ★1cc jus de citron
  • ★1cc sucre
  1. Couper le poulet en bouchée. Mettre la viande dans un sac plastique, y ajouter le saké, sel, poivre et y laisser.
  2. Pendant ce temps, couper la tomate en gros dés. Mélanger dans un récipient tous les ingrédients marqués d’★. Ajouter la farine dans le sac de poulet et malaxer.
  3. Chauffer la poêle avec un peu d’huile et faire sauter la tomate coupée quelques secondes. Retirer du feu et mettre dans la sauce.
  4. Dans la même poêle, mettre le poulet et faire cuire les 2 côtés au feu moyen. Une fois les 2 côtés bien cuits, couvrir la poêle, baisser le feu et laisser cuire 5min. Quand le poulet et cuit, le mettre dans le bol avec la sauce et tomate.
  5. Servir chaud ou réserver au frigo une fois refroidie pour le consommer froid.

Bon appétit!

たっきーママさんのブログで見つけたレシピ、とっても美味しかった。トマトちょっと小さく切りすぎたかな。熱々でもとっても美味しかったです。鶏肉を一口大に切り、お酒に15分くらい浸けてから小麦粉を眩して調理したら、いつまでもお肉柔らかかったです。
ありがとうございました。


Avant de commencer le Japan Expo, j’ai pu faire un passage très rapide à Florence. Une ville dont je ne me lasse pas d’y passer! On y mange (trop) bien, le temps magnifique!
Il ne me reste qu’un mois avant mon départ du Japon. Faudrait que je pense à faire mes cartons…

パリでのお仕事の前に一泊二日でフィレンツェへ行くことができました。何回来ても飽きないわ〜♪
ご飯は美味しすぎてもちろん食べ過ぎ。ダイエットが台無しです。パリの景色もよかった。後1ヶ月で日本を発つので、そろそろ荷造り始めた方がいいのかな…


Le délicieux restaurant du jour / オススメレストラン
Alla Vecchia Bettola Di Zetti Carla
Viale Ludovico Ariosto 32/R
50124 Florence, Italy
tel: +39 055 224158


にほんブログ村 料理ブログへ
にほんブログ村
にほんブログ村 旅行ブログ 旅行グルメへ
にほんブログ村

Riz au maïs – et quelques nouvelles en photo –

Me revoilà sur la blogosphère. Déjà en juillet???? Je ne vois toujours pas le temps passer. Me voilà 6 mois dans ma nouvelle entreprise de riz à Kobé.
L’entreprise achetant chez différents producteurs, nous recevons régulièrement des fruits et légumes: oranges, fraises, cerises… et ce jour là, j’ai trouvé sur mon bureau un épis de maïs!

Voici une recette très simple pour profiter, à la japonaise, de toute la douceur du maïs:
201207rizmais
Recette pour 2 doses de riz:

  • 1 épis de maïs
  • 2 doses (360ml) de riz japonais
  • 1/2 cc sel
  • 1/4 cube Knorr
  1. Ecosser le maïs. Je n’ai pas de méthode miracle, j’ai raclé avec un couteau mais si il y a d’autres moyens efficaces…
  2. Rincer le riz et le cuire le riz comme indiqué ici. Le plus facile c’est avec l’autocuiseur. Mettre tous les ingrédients et cuire
  3. Une fois cuit, mélanger avec une spatule en « coupant » la masse.

PS:
Pour ceux qui ne savent pas, voici en plus un moyen très simple de cuire le maïs pour le croquer au goûter!

  1. Retirer la peau pour en laisser que 2, 3. Mettre au micro-onde et cuire 5mn à 500W.
  2. Laisser 5mn encore dans la machine. Retirer le reste, attention, c’est encore chaud.

Facile, non?
Bon appétit!

L’été est bien installé au Japon. Nous sommes donc en pleine saison de pluie.
Avant les photos de ciel bleu et de mer bleue, des feux d’artifice et de divers festivals (que j’espère pouvoir y aller…), voici les photos des semaines passées au Japon en vrac.
Bonne vacances pour les juilletistes. Moi je pars peut être 3 jours en août et 3 jours en septembre! Hahaha…. ^^;

Fin juin, tous les riz du Japon ont fini d’être planté (le Japon étant long du nord au sud, la saison varie), attendant sagement la récolte…

donburi de porc à l’oignon sauce mayo-ail-sauce soja

6700640903_0cff3769f7_z
Ce plat était bien bon. La recette classique avec porc et oignon est au gingembre-sauce soja. Ici, c’est de l’ail. Et pour donner un plus au goût, y a un peu de mayo.
Pour la texture, j’ai mis de la fécule pour que ce soit plus agréable en bouche. Et pour que la sauce soit bien prise par les morceaux de viande.
Recette pour 1 personne:

  • 100g de porc, en petits morceaux fins si possible.
  • 1/4 oignon finement coupé
  • 1cs mayonnaise
  • 1 morceau d’ail
  • 2 cs sauce soja
  • 1 cs mirin+2 cs sake ou 3 cs sake
  • 1 cs de sucre ou 1,5 si on n’a pas mis de mirin
  • 2 à 3 cs fécule de pomme de terre
  1. Dans un petit bol, mélanger sauce soja+sake+mirin et sucre. Dans une palette mettre la fécule et rouler les morceaux du porc. En faire des petites boulettes de 2cm de diamètre. (petite boulette)
  2. Couper finement l’ail et faire sauter dans une poêle avec la mayonnaise. Mettre l’oignon et faire revenir.
  3. Quand l’oignon est cuit (un peu transparent), mettre les boulettes du porc et cuire à feu moyen. Faire cuire en essayant de ne pas trop casser les boulettes.
  4. Quand c’est cuit, mettre la sauce et bien mélanger pour que la sauce soit partout. Baisser le feu si c’est trop fort.

C’est prêt, mettre du riz et étaler la viande cuite dessus! C’est meilleur chaud mais c’est bon aussi à midi, refroidi.

Bon appétit!

Me voilà dans une entreprise 100% japonaise depuis bientôt 2 semaines. Je commence à m’habituer, je réponds au téléphone, avec les politesses et tout.
La majorité des femmes qui y travaillent font du travail de bureau (compta, caisse, papier et autres) et sont en uniforme. Il faudrait que je vous montre en photo l’ambiance du bureau, c’est comme dans les séries tv japonaises!

Et j’essaie d’apprendre comment se vend le riz au Japon, comment cela s’achète aussi. Je visite les associations, regroupements d’agriculteurs… J’espère pouvoir visiter plus de lieux à travers le Japon.

Et… j’ai hérité des appareils photos. Des superbes machines. Dès demain, j’essaierai de m’en servir, j’espère que vous verrez les différences. J’ai hâte!

Voilà, je vais me coucher car il faut que je sois au bureau vers 8h tous les matins (mais on finit vers 17h). Réveil à 5h30!

Bonne nuit.

salade de concombre au gingembre et balade gourmande à Osaka

salade concombre gingembre
Un accompagnement pour un repas asiatique. Il s’accommode très bien avec des plats un peu gras. Frais et facile.

  • 1 concombre français
  • 1 pincée de sel
  • 1 à 2 cs huile de sésame
  • 1 morceau de gingembre, ~2cm long
  1. Peler le concombre en zèbre. Scinder en 2, retirer le cœur aqueux. Couper en bâton de 5cm environ.
  2. Dans un sac plastique propre, mettre le concombre et le sel. Masser par dessus le sac et laisser reposer 15mn à 30mn.
  3. Emincer le gingembre. Si il est trop salé, rincer à l’eau rapidement. Egoutter le concombre, mélanger huile de sésame et gingembre. Servir frais.

Bon appétit!


La suite donc du petit voyage à Kobé/Osaka. Là, c’est à Namba. Le quartier des restaurants et des magasins de souvenir!

D’ailleurs, le soir même, on allait à un restaurant de okonomiyaki (galette à base de choux) spécialité de Osaka et de Hiroshima (d’une autre manière). Nous avions testé MIZUNO à Dotonbori. Il y avait une bonne 1/2h de queue au moins. Une de leur spécialité est un okonomiyaki au igname, sans farine. Très léger, très aéré. Très bon mais peut être trop léger pour nos estomacs vides… 😀


A consommer avec une bonne bière fraîche, « biiru! »

A ne pas manquer à Osaka pour les gourmands, le quartier coréen de Tsuruhashi, toujours à Osaka. Quelques trains desservent Tsuruhashi et la gare est complètement envahie de commerce de tout genre un peu vieillot et des boui-boui coréens. Mais à 15mn à pieds de là, il y a une rue commerçante remplie de magasin de kimchi, épiceries, restaurants… coréens.

A peine le déjeuner terminé, nous voilà partis à Shinsekai pour le dîner. Ici, on mange des brochettes panées. Une autre spécialité de Osaka. Ainsi la mascotte du lieu, Billiken. (pour en savoir plus sur cette statue, wiki anglais ici)


Bon, ce fut un petit tour de Osaka. Je vous reparlerai une autre fois de cette ville folle !

Salade japonaise à l’aubergine et au mioga et Echizen washi à Tokyo

salade aubergine et myoga
Il fait toujours plus de 30°c à Tokyo. On espérait que le typhon Talas allait nous rendre la vie plus agréable. Ca était le cas que quelques jours après son passage meurtrier.

Voici une recette fraîche et facile si vous avez les ingrédients. Pour cette recette, il faut 2 ingrédients assez typique: mioga, un légume de la famille de gingembre dont la définition wiki est ici. On le consomme souvent cru, émincé. Son parfum est assez fort, unique. Tout le monde ne l’adore pas. On doit pouvoir le trouver chez les chinois ou chez les épiciers japonais, mais peut être pas toute l’année.
L’autre ingrédient est ponzu. Une sauce à base de sauce soja, dashi, un peu de saké et du jus d’agrume. Ce jus peut être du citron mais souvent on utilise les agrumes japonais tels que yuzu, kabosu. C’est dans cette sauce qu’on trempe les viandes de shabu-shabu ou les légumes de nabé, fondue à la japonaise. La sauce est idéale pour rendre toutes les salades japonaises.

La recette! pour 2 à 3 personnes:

  • 1 aubergine à la française
  • 2 mioga
  • un doigt de gingembre
  1. Laver l’aubergine, couper en 3 rondelles et en faire des bâtonnets. Eplucher le gingembre et râper. Laver les mioga et émincer.
  2. Passer l’aubergine sous l’eau fraîche, bien essorer. Dans une poêle huilée bien chauffée, mettre l’aubergine et faire sauter. Quand c’est cuit, un peu caramélisé, mettre sur une grande assiette. Ce sera joli des les installes le plus possible à plat.
  3. Faire une motte de mioga émincé, poser le gingembre râpé et verser la sauce ponzu en décrivant 2 grands cercles au dessus du plat. Saupoudrer avec du sésame blanc si nécessaire.

Bon appétit! Facile!


Pour ceux qui me suivent (et merci beaucoup!) vous savez que j’ai un lien fort avec les artisans de papier japonais (washi) de la région de Fukui (Echizen). Pour ceux qui ne savent pas voici les quelques mois que j’ai passé parmi les artisans ici. C’était en 2006, 5 ans déjà!
En ce moment, et jusque 11 octobre 2011, de quantité importante de ces papiers sont utilisés pour décorer un grand magasin à Tokyo, le Takashimaya (et pour connaître comment ça marche au Japon, c’est ici). C’est le même qui est dans Printemps Haussmann!

C’est très rare qu’une promotion aussi visible soit faite autour du papier, car d’habitude, il faut se rendre dans des lieux exprès pour voir exposer ces papiers. Sinon, on indique rarement quel papier est utilisé pour tapisser le fond d’une vitrine.

Mais cette fois, le nom de l’artisan papier, l’entreprise qui a fournit le papier (dont le lien est ici est écrit en grand sur une pancarte. Je suis vraiment contente que cela se soit réalisé.
On m’a demandé de prendre en photo ces magnifiques papiers et je vous en fait part. Si jamais vous passez par Tokyo avant le 11 octobre, vous penserez à moi 🙂