Archives pour la catégorie pâtisseries à la japonaises*和菓子風

Soupe de haricot rouge à la japonaise et les dernières fleurs

201104soupeharicot
Une recette japonaise de.. nouvel an. Je n’ai que 4 mois de retard. Mais cette soupe se mange aussi froide, donc elle peut être faite toute l’année. Voilà.

Une recette très simple avec des shiratama, ces boulettes qu’on fabrique à partir de shiratama-ko, la farine de riz gluant (il y a plus d’information sur cette recette) et une boîte de azuki en boîte. Le tout toujours trouvable chez vos épiceries japonaises.

Recette pour 2 personnes:

  • 1 boîte de azuki (200g environ)
  • la même quantité d’eau
  • 1 pincée de sel
  • 50g shiratama-ko
  • 40 à 50ml d’eau
  1. Dans un bol, mettre shiratama-ko et 4/5 d’eau. Malaxer avec ses doigts jusqu’à obtenir une pâte dure comme une lobe d’oreille. Si c’est trop sec, ajouter petit à petit l’eau restante.
  2. Dans une casserole d’eau bouillante, mettre des boulettes de ø2cm de shiratama-ko. Attendre qu’elles remontent à la surface, les récupérer dans un bol d’eau froide. Réserver.
  3. Dans une autre casserole, mettre toute la boîte de haricot rouge, l’eau, le sel et porter le tout à l’ébullition. Mettre les boulettes et cuire 2 minutes à feu moyen. Servir chaud ou laisser refroidir et servir très frais.

C’est un plat qu’on mange mi-janvier. On met à la place des boulettes, les morceaux de mochi, ces pâtes de riz. Au Japon, on décore avec ces pâtes de riz pendant les 2 premières semaines de janvier. Et on le mange, débité en petit morceau une fois la période passée. C’est une soupe très sucrée qui réchauffe bien, en hiver, haha.


La terre a encore bien tremblé cet après midi pour bien rappeler que il y a un mois, jour pour jour, les séismes, les tsunami envahissaient le nord du Japon.

Ce week-end, à Tokyo, les fleurs de cerisier étaient à 100% fleuris. Ce n’est pas encore le cas pour le nord-est. La floraison va remonter petit à petit le pays jusque mai.
Maintenant, les pétales vont voler et les fleurs laisser la place aux feuilles vertes. Donc sûrement, les dernières photos de la saison prises au parc Voilà.


Malgré les secousses qui sont redevenues quotidiennes depuis 1 semaine, le moral va, même si la maire de Tokyo a été réélu… La vie continue, surtout à Tokyo.

sakura mochi, essai du gâteau de cerisier en fleur pour fêter le printemps


Avec mon amie Delphine, la designer culinaire, voici un essai de sakura mochi, gâteau de riz avec des feuilles de cerisier et ici, avec des fleurs aussi. Et on a aussi coloré la pâte, en rose.

C’est un gâteau qu’on mange traditionnellement pour la fête des filles (3 mars), pour fêter le printemps.
Il y a 2 versions: à l’ouest on enveloppe le anko, la pâte de haricot rouge, dans du riz gluant. A l’est, on enveloppe dans une crêpe faite avec la farine et shiratamako, la farine de riz gluant. ( Pour plus d’explication, suivez ce lien, un ancien billet.)

Voici la recette pour une petite dizaine de gâteaux:

  • 100g farine
  • 25g shiratama ko
  • 30g sucre
  • 250ml eau
  • 1 pointe de colorant rouge
  • 2 boîtes de conserve de anko
  • 10 feuilles de cerisier salées et des fleurs de cerisier salées
  1. Mettre dans un bol, toutes les farine, sucre. Y verser l’eau, mélanger avec un fouet. Mettre la pointe de colorant, mélanger. Il faut que ce soit rose pâle
  2. Laisser poser 1/2h. Pendant ce temps là, laisser les fleurs trempées dans de l’eau pour dessaler. Dessaler aussi les feuilles de même manière mais pendant 15min.
  3. Chauffer une plaque ou une poêle huilée légèrement. Chauffer à feu doux. Verser une 1/3 louche de pâte en un ovale de 〜10cm de long.
  4. Retourner quand la pâte est juste prise. Attention à ne pas « griller » les 2 faces de la crêpe.
  5. Mettre la crêpe sur une feuille qu’on a laissée sur un essuie-tout, mettre une cuillère à café de anko, plier ou rouler.
  6. Déguster à la température ambiante. Ne pas mettre au réfrigérateur mais conserver dans un endroit frais, dans une boîte hermétique.

J’ai cuisiné et Delphine a façonné (vous pouvez lire l’article qu’elle rédige avec sa coéquipière ici) 🙂

Vivement le printemps!!!!!!!!!!!

La St Valentin à la japonaise


Vous le savez peut être déjà? Au Japon, ce sont les filles qui offrent du chocolat aux garçons le 14 février. On en offre aux garçons chers, mais aussi à ses amis (sans e) et aux hommes qui nous ont rendu service ou à ses boss, etc… 20% du chocolat consommé au Japon le seraient pendant cette journée là. Enfin, ça reste faible par rapport en France.
Personnellement, je ne suis pas très pour pour ce coup marketing, que ce soit en France ou au Japon. Le nouvel an passé, les grands magasins se transforment tous en vendeur de chocolat et tout devient rose, cœur et love, love, love… Y en a partout! Des cartes, des boîtes vides, des kits pour faire des gâteaux, des emballages divers… Tout est love love love. Ah la la, si ces japonais se disaient des mots doux plus souvent, en ferait-on autant pour cette seule date? A voir… Et ça « pousse » vraiment les japonaises à acheter du chocolat. Maintenant, paraît qu’il faut offrir du chocolat à ses amies et à ses collègues, entre filles aussi. Vous voyez, ces célibataires qui se réunissent le soir du 14? Bah faudrait pas venir les mains vides de.. chocolat. Non, mais vraiment…!

Mais j’encourage toutes les filles et femmes qui passent du temps et se prennent la tête pour rendre leurs homme, amis et frères… heureux. C’est bien, non? du passer du temps pour faire plaisir aux autres. C’est bien mignon, ces collégiennes qui se demandent quelles boîtes choisir pour emballer le chocolat qu’elles vont réaliser. Il faudrait le faire plus souvent, voilà tout…

Bref, c’est une bonne occasion pour moi de me forcer à travailler le chocolat. Pas que je n’aime pas ça, le chocolat, au contraire! Mais là, je fais l’effort pour emballer, pour faire quelque chose aussi beau que bon.
Je n’ai pas fait un truc difficile, non non. Très facile. Et il serait assez original, en France.

Daifuku au truffe et truffe aux 4 couleurs:

Recette de truffe:

  • 200g tablette de chocolat
  • 100ml crème fleurette
  • 1 grosse cuillère à soupe de miel
  • 1 cs Brandy
  1. Casser le chocolat en petit morceau à l’aide d’un gros couteau.
  2. Dans une casserole, mettre la crème et le miel et chauffer. Arrêter juste avant l’ébullition.
  3. Mettre le chocolat dans la crème chauffée, mettre l’alcool. Mélanger le tout pour faire fondre. Si tout le chocolat n’a pas fondu, remettre le tout au bain-marie et finir de faire fondre.
  4. Dans une boîte rectangulaire et plate (genre tupperware) de 15cm environ de côté, couvrir entièrement de film transparent. Faire couler le chocolat fondu et laisser prendre le tout au réfrigérateur 3 heures ou plus.
  5. Une fois solidifié, démouler le chocolat. La ganache est prête pour réaliser les 2 recettes.

La ganache est prête.

Après, je prépare la pâte au riz avec shiratamako, la farine de riz très gluant.

  • 150g shiratama ko
  • 200ml eau
  • 90g sucre
  • 1 grosse cuillère à soupe de sirop de glucose, mizuame ou miel
  • fécule de pomme de terre, poudre de cacao, thé vert matcha pour travailler la pâte (1 petit verre)
  1. Dans un bol qui passe au micro-onde, shiratama ko et le sucre. Verser doucement l’eau. Mélanger à la main pour avoir un liquide assez homogène.
  2. Déposer lâchement un film transparent et mettre au micro-onde. 2min à 500w.
  3. Sortir du four, mélanger avec une spatule mouillée pour en faire une pâte homogène. Faut forcer un peu. Remettre le film et le remettre au micro-onde 2min à 500w.
  4. Ajouter le sirop de glucose, mélanger encore et remettre enfin 1min à 500w. Vous avez une pâte lisse et translucide.
  5. Sur une surface plane, mettre la fécule sur une autre, mettre la poudre de cacao. Déposer 1/3 de pâte dans la fécule, la 2/3 dans le cacao. C’est approximatif. Attention elle est brûlante et très très collante, éviter de la toucher directement. Enduire les mains de fécule, plier la pâte en 2.
  6. Sortir la ganache durcie, sortir du moule. Couper en 20 à 25 parts (4×5 ou 5×5). Avec les mains toujours pleines de fécule, détacher une noix de pâte. Envelopper le chocolat et refermer par le bas en travaillant la pâte. Recouvrir le tout de cacao.
  7. Faire de même pour le thé vert matcha.
  8. Pour conserver, laisser dans un endroit frais mais pas au réfrigérateur car cela fera durcir la pâte.

Pour le truffes, sur le prochain billet!

Dango (boule à la farine de riz) au tofu – dessert sucré japonais

tofu plain and matcha dango

Si vous avez déjà visité le Japon, vous devez connaître dango, ces boules de pâte de riz qu’on mange avec différent nappage sucré et/ou salé; en broche; 3 par 3…

Voici une recette très simple à réaliser avec un tofu soyeux. L’intérêt? N’utilisant pas d’eau, la pâte reste tendre longtemps, même une fois refroidie. Puis on mange du soja tout en se faisant plaisir.

Un dessert très populaire sans matière grasse et bien calant. Ici, avec the sauce japonaise, sucré/salée sauce soja!

Pour ceux qui ne connaissent pas encore la poudre, shiratama ko, c’est expliqué dans ce billet !

Recette pour 15 à 20 boules:

  • 200g shiratama ko
  • 250 à 280g tofu soyeux
  • Nappage:

  • 2cs sauce soja
  • 80g sucre
  • 100ml eau
  • 1cs saké ou mirin
  • 1cs fécule pomme de terre
  1. Dans un bol, mettre 4/5 du tofu et shiratama ko. Mélanger jusqu’à obtenir une pâte molle comme une lobe d’oreille. Ajouter le tofu restant petit à petit pour avoir la texture voulue.
  2. Faire bouillir une casserole d’eau. En faire des boules de 2 à 4cm de diamètre. Mettre les boules et les faire cuire 2min. Les boules remonteront à la surface. Egoutter et les passer sous l’eau courante.
  3. Préparer la sauce. Dans une casserole, mettre tous les ingrédients et l’épaissir. Napper, les boules. Servir chaud ou refroidi.

J’ai ajouter 2cc de thé vert matcha dans la moitié de pâte en mélangeant. Et j’ai fait griller les boules cuites sur une poêle avant de la napper de sauce. C’est selon 🙂

Bon appétit!

Merci à Cpicon にゃぁくん pour la recette d’origine en japonais.

****
Il y a 2 semaines, j’ai visité un petit parc qui se trouve à l’est du centre de Tokyo, Kiyosumi Garden, dont le site de Japan National Tourism organism donne une petite explication ici. Un parc connu pour ses pierres.

Avant, j’ai mangé dans un restaurant traditionnel qui existe depuis 1924 et qui propose le plat traditionnel du quartier: fukagawa meshi. C’est du riz cuit avec des palourdes.

IMG_7306
IMG_7297
IMG_7290

IMG_7313IMG_7324
IMG_7319
IMG_7349
IMG_7360
IMG_7437

Et la photo du jour ^^

IMG_7456


Cream in daïfuku et une visite express à Nara

Cream in Daifuku

Vous connaissez sûrement daïfuku, du pâte du riz fourrée au haricot rouge. J’en ai fait avec une fraise dedans dont la recette est ici.
Aujourd’hui, ce sera avec de la crème chantilly. Ce mélange orient/occident est parfait. Surprenant et délicieux. Faut commencer à préparer la farce la veille de la confection.

J’ai utilisé ici le azuki (haricot rouge en pâte) en poudre que j’ai travaillé: koshi an. C’était plus simple, à essayer si on aime la pâte bien lisse. On mélange avec de l’eau (pour mon paquet, 400ml d’eau pour 150g de poudre), on travaille la pâte en chauffant. On arrête quand on a atteint la texture voulue.

Si on met plus d’eau, on peut avoir la soupe sucrée chaude, oshiruko qu’on mange au nouvel an. On devrait en trouver dans les épiceries japonaises.

Recette pour 8 à 10 daïfuku:

  • ☆100g shiratama ko (farine de riz gluant)
  • ☆20g sucre
  • ☆150ml eau
  • ☆fécule de pomme terre
  • ▲75g poudre de koshi an
  • ▲200ml eau
  • □100ml crème fleurette
  • □30g sucre
  • un bac à glace vide
  1. Préparer farce. Préparer la pâte comme c’est indiqué sur le paquet que vous avez acheté. Obtenir une pâte épaisse. Préparer la crème chantilly.
  2. Remplir les bacs à glace de moitié de haricot rouge, en faire une cavité. En laisser 1/3 de pâte, ce sera les couvercles. Remplir les bacs avec la crème chantilly. Utiliser une poche pour, ce sera plus simple.
  3. En faire un couvercle avec la pâte grande comme une pièce de monnaie et refermer chaque bac. Laisser une nuit au congélateur.
  4. Préparer la pâte. Mettre dans un bol qui passe au micro-onde, shiratama ko et le sucre☆. Verser doucement l’eau☆. Mélanger, doucement. Déposer lâchement un film transparent et mettre au micro-onde. 2min à 500w.
  5. Sortir du four, mélanger avec une spatule mouillée pour en faire une pâte homogène. Faut forcer un peu. Remettre le film et le remettre au micro-onde 2min à 500w. Mélanger encore et remettre enfin 1min à 500w. Vous avez une pâte lisse et translucide.
  6. Sur une surface plane, mettre la fécule et déposer la pâte dessus. Attention elle est brûlante et collante. Plier la pâte en 2, elle sera plus facile à manipuler.
  7. Démouler les farces congelées. Couper la pâte en 8 à 10 parts égales, en faire un disque et couvrir chaque bloc par le haut. Refermer en bas du morceau. La pâte est très élastique, vous pouvez tirer dessus! ^^
  8. Ce sera très bon congelé et décongelé. A consommer dans 2 jours qui suivent, ne surtout pas mettre au réfrigérateur, la peau va durcir.

Bon appétit!

IMG_6806

****
Pour la première fois, j’ai visité Nara. C’est à 1h en voiture de chez ma mère et c’est avec elle que j’ai été. On rendait visite à une amie de ma mère. On est amies aussi entre filles. Petite journée retrouvailles mamans / filles donc.

On avait rendez vous pour le déjeuner. On a profité ma mère et moi, pour visiter un peu le matin. Voici quelques photos.
Nara était la capitale du Japon VIIe siècle. C’est ici que le bouddhisme est devenu religion d’état. C’est plus ancien que Kyoto et on sent ici beaucoup plus l’influence du « Continent », la Chine, comme on appelle ici.

IMG_6482
IMG_6484
IMG_6493
IMG_6515
IMG_6543IMG_6549
IMG_6590
IMG_6597
IMG_6617
IMG_6620IMG_6629
IMG_6640IMG_6660
IMG_6681
IMG_6694
IMG_6692kaki leaf sushi
IMG_6704

Pas encore l’automne mais presque… 🙂