Archives du mot-clé voyage

201307taiwan01

Voyage express gargantuesque à Taiwan (Mai 2013)

Un autre billet voyage en retard.

Au Japon, on n’est jamais vraiment en vacances. Ou très peu. Et le problème est que tout le prend les prend en même temps. Les 128 millions d’habitant, sur une superficie de la moitié de la France. Vous imaginez vite la foule aux sites.
Parmi les rares, il y a le Golden Week. 1 jours férié+3 jours fériés à la suite. Donc si le premier jour (le 29 avril) tombe un vendredi, trop cool avec le week-end, ça nous fait une petite semaine de vacances avec 1 seul jour de pont. Sinon… tant pis. Donc le Golden Week est LE moment de partir un peu. Avec les taux d’influence aux aéroports et gares dépassant la gare de Lyon l’été (je pense).
Cette année 2013, on a eu 4 jours sans pont. De quoi partir 3 jours à Taipei?

Taipei est entre 2h30 et 3h de vol de Osaka avec un décalage horaire de 1h. Dans l’histoire, le Japon avait envahi cette île. Je ne suis pas très au courant du situation politique actuel avec la Chine mais Taiwan a son propre passeport et il en faut aussi un pour venir visiter du « continent ». L’écriture ici est différente de la Chine puisque contrairement à cette dernière, Taiwan a gardé l’ancienne écriture de calligraphie très complexe. Pour les japonais c’est plus facile à comprendre. Et beaucoup parle encore japonais et les touristes japonais sont nombreux.
J’avais visité le pays en 2011 pour aller travailler dans un department store japonais. Mais c’est la première fois en touriste.
Voilà pour l’introduction. On (2 ventres sur patte) a été là bas pour manger et manger. Quoi? Des xiao long bao et autres vapeurs.

Voici les photos en vrac entre le premier « déjeuner » à 10h du matin chez le célèbre DinTaiFung. Même au Japon, il y a toujours foule et vous arrivez par pur hasard à l’ouverture où il y a personne… vous irez vous aussi, non?
C’est super bon. Si vous connaissez pas encore, je vous recommande. Je les préfère avec une peau super super fine.
Visite des temples bouddhiste-Taoiste(?) dans la ville. Il y a plusieurs divinités pour différents vœux et on fait la tournée des prières, recherche de cadeaux pour les collègues parce qu’on a pris 2 jours de congé. J’étais dans une équipe de 30 personnes, la galère. Et LE cadeau de Taïwan qu’on rate pas, ce sont ces gâteaux à l’ananas. Donc notre voyage a consisté à 1/ manger des xio long bao et 2/ partir à la recherche des gâteaux à l’ananas. On regarde ses guides avec sa petite liste des magasins.
La nuit on part dîner au marché de nuit de Shilin. Un marché très gros avec beaucoup de stands de vêtements, des gadgets en tout genre, accessoires, et nourriture à tout va. Un food corner se trouve au sous-sol d’une partie du marché.
On se couche repu et on repart à 7h du matin pour le petit déjeuner avec bol de lait de soja sucré ou soupe salée au tofu, sorte de beignet… etc. Un peu surprenant mais très bon. Surtout après 3/4h de queue à 7h du matin un dimanche 😀
Après quelques shampoing taiwanais, et quelques promenades, on reprend un autre… xio long bao.

On tente ce restaurant Mingyue Tangbao est meilleur que le célèbre DinTaiFung. Et ça vaut le détour si vous avez un peu de temps car c’est un peu éloigné du centre même. Mais je commence déjà ne plus avoir très faim, haha.

Après ce déjeuner, on part dans une petite ville, Jiufen.
Pour visiter cette ville, passez en fin de l’après midi, c’est à 1h de Taipei. C’est facile d’y aller mais plus chiant à rentrer, les bus étant tous pleins pour ramener à la gare ou à la ville… On n’a pris un taxi à 4 pour centre ville.

Voilà, j’ai mangé pour 1 semaine en 3 jours. Mais la vie n’est pas très chère et on y mange vraiment bien. Si vous avez la chance de passer par le coin, c’est sympa. Les prochaines fois, j’irai bien visiter d’autres parties de l’île.

Quand la nuit tombe, il fait plus frais et on sort pour faire divers sports: gymnastique, yoga…

Voyage à Pékin

Je reprends un article un peu ancien puisqu’il date d’il y presque 1 an. Un voyage express à Pékin fin août 2012, pour aller visiter un couple d’amis.
201306pekin01
Dès notre arrivé, direction notre magasin bleu que nous connaissons tous. Pourquoi? Pour aller observer les habitants pékinois. Si si…


Paraît que cet Ikea, proche d’un villa d’étudiants, sert de lieu de RDV idéal pour les jeunes amoureux strictement surveillés par les adultes.

Bref on revient aux traditions, l’Asie et tout ça tout ça.


Voilà, bien sûr on a passé notre temps à manger mais curieusement je n’ai pas beaucoup de photos…
Un petit billet de voyage pour faire repartir le blog!

Hanoi 1er jour.

Premier jour à Hanoi.
Il y avait du ciel bleu tôt le matin mais on dirait que les nuages se réveillent comme nous. Pleuvra-t-il encore ce soir comme hier?

En tout cas la chaleur est la. Pas vraiment envie sous cette chaleur de manger des pho ou des bun ( des nouilles en soupe aussi) des le matin… Ni à midi d’ailleurs… ^^; Et les boissons ne sont pas aussi réfrigérées qu’elles étaient en Inde.

Enfin, quelques remarques… Ici aussi les trottoires ne sont pas fait pour les piétons. C’est pleins de tabourets en platiques des restaurants et de motos.
Les feux sont faits que pour les voitures. Et je pense qu’il y a au moins 20 fois plus de motos que de voitures.
Et, j’ai l’impression que les hommes viet ne de rasent pas la moustache ou barbe mais s’epilent. J’en ai vu quelques uns avec une pince à épiler sous leur monton dans les parcs …

Il y a un parfum de France, dans l’architecture, des produits vendus, des noms des magasins… Qui veut des sandwichs avec jambon et batê ( pour paté). 🙂

Mon tour de table dans le monde 3: Ouzbékistan -part 1-

IMG_4013.JPG
Mosquée Bibi Khanoum

Je vais couper mon mois en Ouzbékistan en 2 parties tellement il a été… pleins de rebondissement.
Première partie, donc. Fin août, ma copine et moi arrivons à Dustlik, à la frontière sud entre le Kirghizstan et Ouzbékistan. C’était le chemin le plus court pour relier Chine et Ouzbékistan. Passer par la capitale, Bishkek nous aurait pris trop de temps.
On arrive donc tranquillement en bus à la frontière… contrôle de passeport à la sortie Kirghize. Les soldats s’amusent bien de voir débarquer 2 jeunes filles, on ne comprends pas très bien ce qui leur fait rire mais bon, du moment qu’ils nous passer avec tampon « sortie » sur le visa…

IMG_3924.JPG
Entre 2 frontières

Entre la sortie de Kirghizstan et l’entrée de l’Ouzbékistan, un petit kilomètre rempli des 2 côtés de changeurs de monnaie. Avec 1 euro = 1200 soms, faut prévoir un gros portefeuille. Et là, mauvaise surprise, la première du voyage. Mon visa ne commence que dans 3 jours! Et n’ayant qu’un visa à simple entrée, je ne peux ni retourner en Kirghizstan, ni entrer en Ouzbékistan pendant 3 jours. Bloquée donc avec ces changeurs de monnaie et les soldats ouzbéks.
Ma copine a le visa valide et est priée de passer le chemin.

Alors, réflexe, j’essaie d’appeler l’ambassade de France en Ouzbékistan, à Tashkent, à plusieurs heures de la frontière. Le monsieur qui me prête son portable ne pense qu’1 chose, me taxer mes dollars le plus possible (et tout ça en Russe bien sûr) et la gentille réceptionniste à l’ambassade complètement à côté de la plaque: « vous n’avez pas de faxe pour nous envoyer une photocopie de votre passeport et de visa? » ou « mais il n’y a pas de restaurant ou d’auberge là où vous êtes coincée? », « vous ne pouvez pas faire parvenir votre passeport à l’ambassade? » … « je suis bloquée ici, je vous ai dit ou pas??? »
A part un tuyau d’eau, je ne voyais pas grand chose. L’eau bien sûr pas buvable pour nous. « Vous pouvez nous rappeler dans 15min? »
Bref, autant dire, il ne fallait pas compter sur eux. Elle n’a jamais dû mettre le pieds, même vu comment était cette frontière.

Ma copine a eu une insolation et on a pu faire ouvrir l’infirmerie placée en plein milieu de la zone militaire (tout vitrée) avec un médecin fort sympathique. On est resté assis sur les lits blancs la journée en se demandant ce qu’on pourrait bien faire…

frontiere ouzbek
la vue de l’infirmerie, la frontière qu’on a pu admirer pendant 24h…

On me propose de m’héberger dans le foyer situé juste à côté de la zone militaire entre le 2 frontières, la seule habitant ici. Mais ma copine, qui a déjà le visa tamponné, ne peut y aller et doit partir de… l’autre côté.

IMG_3917.JPG
Après on nous a dit que c’était interdit de prendre des photos ici.

A notre grande surprise, les soldats nous servent un dîner! du poivron farci au mouton avec pomme de terre et carotte, un naan (du pain) et du thé. On avait un peu rien mangé… et on se demande qu’est ce qui va se passer après.

Alors, un commandant nous fait comprendre qu’on peut dormir dans son « salon », une petite salle avec une table basse et canapé. On prend nos sacs à dos et on y va… quand j’y pense, on est bien naïve, et le monde n’est pas si cruel qu’on nous dit puisqu’il nous ait pas arrivé de catastrophe, juste quelques peurs. Mais qu’est ce qu’on aurait pu faire…^^;

IMG_3920.JPG

On a eu droit aux énormes shots de vodka (dont on a fait plus semblant de boire), du tan, du lait de jument alcoolisé, la spécialité kirghize. Il n’a pas réussi à ma copine… très mauvaise nuit donc, à dormir sur la moquette dans la minuscule salle.

Le matin, on se fait virer. On se jure de se retrouver dans 3 jours dans un B&B à Samarkand, on se dit bonne chance et je me retire chez la famille ouzbék, elle part.

La famille… grand-mère et ses 4 fils, la femme de l’aîné et les enfants et femmes des autres fils qui passent et repassent… je n’ai pas compris qui était fils de qui, qui habitait où… on m’a attribué une chambre et il était déjà l’heure de déjeuner.

IMG_3951.JPG
ma chambreIMG_3925.JPG

… de la pomme de terre sautée. Il récupère le reste du dernier repas pour le suivant. C’est servi dans un plat unique et tout le monde se sert à la main. Un torchon circule pour pouvoir essuyer ses doigts. On était 6 ou 8… servi avec 1 piment frais (à croquer) et du thé. Le reste de ce repas avait été utilisé pour le dîner, dans une sorte de feuilleté cuite à vapeur, avec en guise de pâte, une pâte de ravioli (honum).

Ils ne parlaient pas anglais, donc on ne se communiquait pas beaucoup. J’avais mon guide de conversation mais bon… On commémorait l’indépendance de Ouzbékistan des russes donc je voyais à la télé, les danses, les chants traditionnelles… moi qui voulait découvrir la culture locale, j’ai été servie, hébergée malgré moi chez l’habitant pendant 3 jours ^^; Donc je vous fait partager aussi!

IMG_3933.JPG

Chaque maison habrite un cour intérieur avec un vigne. C’était la saison, à la fin de chaque repas, on en cueillait. J’ai même appris le mot en ouzbék: uva, je crois.

IMG_3960.JPG

La cuisine, face au cour, qui accueille aussi potager, toilette et Le robinet, le seul de la maison. Je me demande comment elles font l’hiver quand il fait -20°c…
C’est sur ce takhta qu’on mange. soit on met les plats directement sur le tapis, soit on ajoute une table basse dessus. On se met entièrement dessus, à 6 (ou moins) et on mange toujours avec ses doigts.

Les ouzbeks adorent danser. Les femmes pourraient danser assises, on bougent surtout les bras, main et tête ^^ et apparemment ça commence tôt!

IMG_3963.JPG
« vas, montre lui comment tu danses…! »

Tout ça pour raconter mes 2 premiers jours! Je vais jamais y arriver! bon, c’est bon, je peux passer la frontière… direction Samarkand! Je voulais prendre le train à Andijan. Taxi collectif jusque là bas.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, les russes ont envoyé les prisonniers Coréens en Ouzbékistan (comme les allemands ou les prisonniers russes). Daewoo et Hyundai se sont depuis installés et on ne voit que 2, 3 types de voitures ici: Nexia, genre de taxi collectif (pour 4 à 5 personnes) ou des mini bus. Sinon, j’ai été dans un vieux Ford bleu pour ~20 personnes, avec des autocollants des Bleus lors de la Coupe du monde de 98. Oui, les vieilles voitures, cars, bus… sont rachetés par ces gens là qui utilisent comme les seuls moyens de transport entre villes. Et un trajet vaut 4000 à 10000 soms pour traverser le pays. Le chauffeur passe avec un sac plastique pour ramasser les billets!

IMGP0895
photo de ma copine No sur Flickr

Mais la mauvaise surprise, arrivée à la gare ferrovière, on m’apprend que le train pour Samarkand ne passe que dans 5 jours. Bon… je reprends un taxi collectif et part d’abord pour Tashkent pour ensuite reprendre un bus pour Samarkand. Y arriverai-je dans la journée…?

IMG_3968.JPG
Dans mon Ford bleu…

Ca commence à faire long, promis, le prochain billet sera plus court et plus gastronomique mais je vais m’arrêter là pour celui ci, ça fait…
Suite au prochain épisode…! 😀

***
Mes précédents récits de l’été /automne 2007:
1/ Chine OuÏghour
2/ Kirghizstan

post scritum

Nous sommes bien arrivées ce matin à l’aéroport. Nous avons pu visiter l’aéroport de Barhein au passage…

Le dernier jour à Bombay est vite passé, nous avons mangé notre kulfi (la glace, dans les 5 meilleures jamais mangée, dixit Tam) au noix de cajou et à la datte ou au papaye avec des morceaux de banane et d’amande,

DSCN2925.jpg

…ou encore des lassis (au chocolat, même si ça ne se voit pas).
DSCN2920.jpg

Il fait froid à Paris! Je vais ranger mes données et je serai de nouveau là pour l’hiver japonais dans 1 mois.

Merci pour tous les commentaires, ça fait toujours très plaisir de savoir qu’on est lu ^^
Bonnes vacances de Toussaint pour certains. Nous on se remet au travail!