Archives pour la catégorie Recettes salées*お食事系レシピ

Bento à l’omelette à l’ancienne et ANUGA 2013 (pas de recette)

beef omelet bento
L’automne se faire sentir de plus en plus, même au Japon. Désolée pour l’absence mais voilà, j’ai déménagé.
De chez ma mère, j’ai bougé au centre de Kobé, dans un petit petit appartement. C’est reparti pour une vie tranquille entre dîners entre amis et photos de bento.

En attendant de me remettre en cuisine, voici la photo de dernier bento fait chez ma mère. Elle m’avait préparé une omelette à l’ancienne comme elle appelle. C’est un sauté de bœuf mariné avec de l’oignon enveloppé dans une omelette. Quand elle état enfant, c’est ce qu’ils appelaient tous « omelette ». Servi dans une toute nouvelle boîte à bento en bois!

Voilà.

Comme annoncé dans le titre, j’étais en Allemagne pendant 1 semaine pour participer à ANUGA 2013, organisé à Cologne. Un des plus grands salons alimentaires au monde, et j’essayais de vendre mon riz… les sushis sont toujours aussi vendus et demandés mais pas encore avec du riz cultivé au Japon ^^;


Pas pu manger beaucoup de nourriture locale quand on est du matin au soir entouré de nourriture…

J’ai bien hâte de commencer ma nouvelle petite vie à Kobé!

Qui dit Bento d’été, dit anguille

 20130724-213138.jpgPas de recette d’anguille car comme on dit au Japon, « 3 ans pour embrocher, 8 pour les préparer et toute une vie pour savoir les griller »!
Donc on achète toute faite ou on va dans un restaurant. L’anguille est fortement conseillé ces jours (malgré le déclin de leur nombre).
Il fait tellement chaud au Japon que beaucoup perdrait l’appétit. Donc faut manger ce poisson qui contiendrait de bonnes huiles qui donnent la pêche.

J’espère que j’aurai l’occasion d’aller en manger un beau bol avant la fin d’été.

201307taiwan01

Voyage express gargantuesque à Taiwan (Mai 2013)

Un autre billet voyage en retard.

Au Japon, on n’est jamais vraiment en vacances. Ou très peu. Et le problème est que tout le prend les prend en même temps. Les 128 millions d’habitant, sur une superficie de la moitié de la France. Vous imaginez vite la foule aux sites.
Parmi les rares, il y a le Golden Week. 1 jours férié+3 jours fériés à la suite. Donc si le premier jour (le 29 avril) tombe un vendredi, trop cool avec le week-end, ça nous fait une petite semaine de vacances avec 1 seul jour de pont. Sinon… tant pis. Donc le Golden Week est LE moment de partir un peu. Avec les taux d’influence aux aéroports et gares dépassant la gare de Lyon l’été (je pense).
Cette année 2013, on a eu 4 jours sans pont. De quoi partir 3 jours à Taipei?

Taipei est entre 2h30 et 3h de vol de Osaka avec un décalage horaire de 1h. Dans l’histoire, le Japon avait envahi cette île. Je ne suis pas très au courant du situation politique actuel avec la Chine mais Taiwan a son propre passeport et il en faut aussi un pour venir visiter du « continent ». L’écriture ici est différente de la Chine puisque contrairement à cette dernière, Taiwan a gardé l’ancienne écriture de calligraphie très complexe. Pour les japonais c’est plus facile à comprendre. Et beaucoup parle encore japonais et les touristes japonais sont nombreux.
J’avais visité le pays en 2011 pour aller travailler dans un department store japonais. Mais c’est la première fois en touriste.
Voilà pour l’introduction. On (2 ventres sur patte) a été là bas pour manger et manger. Quoi? Des xiao long bao et autres vapeurs.

Voici les photos en vrac entre le premier « déjeuner » à 10h du matin chez le célèbre DinTaiFung. Même au Japon, il y a toujours foule et vous arrivez par pur hasard à l’ouverture où il y a personne… vous irez vous aussi, non?
C’est super bon. Si vous connaissez pas encore, je vous recommande. Je les préfère avec une peau super super fine.
Visite des temples bouddhiste-Taoiste(?) dans la ville. Il y a plusieurs divinités pour différents vœux et on fait la tournée des prières, recherche de cadeaux pour les collègues parce qu’on a pris 2 jours de congé. J’étais dans une équipe de 30 personnes, la galère. Et LE cadeau de Taïwan qu’on rate pas, ce sont ces gâteaux à l’ananas. Donc notre voyage a consisté à 1/ manger des xio long bao et 2/ partir à la recherche des gâteaux à l’ananas. On regarde ses guides avec sa petite liste des magasins.
La nuit on part dîner au marché de nuit de Shilin. Un marché très gros avec beaucoup de stands de vêtements, des gadgets en tout genre, accessoires, et nourriture à tout va. Un food corner se trouve au sous-sol d’une partie du marché.
On se couche repu et on repart à 7h du matin pour le petit déjeuner avec bol de lait de soja sucré ou soupe salée au tofu, sorte de beignet… etc. Un peu surprenant mais très bon. Surtout après 3/4h de queue à 7h du matin un dimanche 😀
Après quelques shampoing taiwanais, et quelques promenades, on reprend un autre… xio long bao.

On tente ce restaurant Mingyue Tangbao est meilleur que le célèbre DinTaiFung. Et ça vaut le détour si vous avez un peu de temps car c’est un peu éloigné du centre même. Mais je commence déjà ne plus avoir très faim, haha.

Après ce déjeuner, on part dans une petite ville, Jiufen.
Pour visiter cette ville, passez en fin de l’après midi, c’est à 1h de Taipei. C’est facile d’y aller mais plus chiant à rentrer, les bus étant tous pleins pour ramener à la gare ou à la ville… On n’a pris un taxi à 4 pour centre ville.

Voilà, j’ai mangé pour 1 semaine en 3 jours. Mais la vie n’est pas très chère et on y mange vraiment bien. Si vous avez la chance de passer par le coin, c’est sympa. Les prochaines fois, j’irai bien visiter d’autres parties de l’île.

Penne express tomate-lardon

Voici le premier billet posté depuis mon téléphone. J’espère pouvoir être plus active ainsi. Sinon je m’y remettrai pas!

Photo express aussi pour une recette express du matin (pour le midi)

20130516-080157.jpg

Oui, je suis au régime depuis 1 an et j’ai perdu en 6 mois jusque 10kg! J’en ai repris un peu depuis mais je continue en petite portion.

La recette simple:

  • 2 poignées de pâtes
  • un morceau d’ail
  • 1 ou 2 piment rouge
  • huile d’olive
  • 4 à 5 tomates cerises
  • 1 à 2 cc d’anchois en tube
  • une poignée de lardon
  • quelques feuilles de basilique frais
  1. faire cuire les pâtes avec un peu de sel. Attention, à ne pas trop saler, lardon et anchois étant salés.
  2. Dans une poêle, mettre l’ail émincé avec de l’huile d’olive (environ 1 tour de poêle), piment et faire griller un peu.
  3. Éteindre le feu un instant. Mettre la pâte d’anchois, lardon. Remettre sur le feu. Mettre les tomates coupées en 4 et éteindre le feu.
  4. Égoutter les pâtes et mettre dans la poêle, remettre le feu et chauffer un instant.
  5. Mélanger avec des feuilles de basile.

Bon appétit!

Ça fait un peu plus d’un an que je suis dans mon entreprise très japonaise à Kobe.
C’est loin d’être drôle tous les jours et j’ai beaucoup de mal avec mes collègues (surtout femmes), mais le travail est intéressant et la vie continue.
Je vous raconterai des épisodes « stupeur et tremblements » dans les prochains billets…

20130516-121826.jpg

une fête à Kobe à laquelle j’ai participé.

Bento bœuf roulé style vietnamien et voyage à Akita à travers les rizières

Voilà voilà une recette, et les photos de voyage aussi.

J’ai eu 5 jours de vacacances d’été! Il n’y a pas de doute, je suis bien au Japon.
J’ai quand même eu le temps de visiter 2 lieux. D’abord 3 jours à Akita, dans le nord du Japon, une grosses régions producteurs de riz.
Mais avant tout ça, voici la recette du jour:
201209bentovietnam
Au Vietnam, j’ai mangé un plat, du bœuf sauté avec des feuilles de riz pour rouler. Le papier était sec mais avec le jus du bœuf sauté, on arrivait à rouler.
Je me suis inspirée pour ce plat, avec du poivron, et aubergine comme légume.
Recette pour une personne:

  • 100g émincé de bœuf
  • 1/2 poivron
  • 1/4 aubergine
  • 1 petit mocreau d’ail
  • 2cs sauce soja
  • 1cs sauce d’huître
  • 1cs saké ou vin blanc
  • une pincée de sucre
  • 4 feuilles de riz coupé en 2
  • un peu d’huile pour la poêle
  1. Couper le poivron (vidé) en fine lamelle. Peler l’aubergine en zèbre et couper en lamelle de 1cm d’épaisseur
  2. Mélanger les sauces: sauce soja, sauce d’huître, saké, sucre.
  3. Dans une poêle chauffée et huilée, mettre l’ail émincé, chauffer un instant. Mettre l’aubergine et faire sauter.
  4. Mettre le poivron, chauffer et enfin mettre la viande. Quand la viande se colore, mettre la sauce et bien mélanger en continuant à faire sauter. Etre relativement rapide.
  5. Mettre le plat cuit dans un bol. Sur une surface plate et sèche, poser une feuille de riz, la partie coupée loin de soi.
  6. Dispoer viande et légumes horizontales à soi (1cs), attendre un instant que le jus s’imbibe et rouler fermement. J’ai roulé comme je roule les rouleaux de printemps dont les explications sont ici.
    Bien tirer sur la feuille, et laisser reposer la partie collée en bas.

Voilà, c’est fini. Consommé de suite, la feuille restera un peu croustillante, reposer, la feuille aura la texture quand connaît bien, très élastique.

Roulé un par un dans un plastique, il sera très simple à transporter.
Bon appétit!
Akita est le 6e plus département de Japon et très agricole. Une fois sortie de la ville de Akita, on passe de rizières en rizières. Dans mon nouveau travail, j’ai d’ailleurs de nombreux fournisseurs.

Je suis venue ici pour assister au 86e concours pyrotechnique de Omagari. Le seul concours national au Japon et il compte parmi les 3 plus importants manifestation pyrotechnique au Japon (pourtant très nombreux). Et de plus c’est de la pyromusicale. Il y a synchronisation de lumière et son, avec de la musique. Mieux vaut être installé proche d’où sont tirés les feux pour ne pas avoir trop de décalage!
Il y a entre 15 000 et 20 000 tirés pour 1 soirée de 2h. Il y a chaque année entre 750 000 et 800 000 visiteurs pour une ville normalement habitée par 40 000 personnes…
C’était vraiment superbe, le bruit résonne dans tout le coprs et on a l’impressions que les lumières et les couleurs vont nous recouvrir, tellement c’est proche et grandiose.
Le département aussi est magnifique, et j’ai bien profité de mon voyage onsen (bain naturel), repas locaux et feu d’artifice. L’auberge le 1er soir était magnifique, où j’ai pu tester pour la première fois un bain extérieur mix… « s’il vous plaît messieurs, faites un peu plus gaffe, soyez un peu plus discret… » ^^;
J’y avais assisté il y a 4 ans (pendant un voyage de 3 semaines au Japon). Me revoilà avec un Nikon D700 équipé seulement d’un 50mm.
Bon spectacle.


A revenir sous la neige absolument!


A Kakunodate, dans ce département, il y a un quartier de samurai, Bukeyashiki, où quelques rue conservent l’aspect de l’ère Edo avec visite. C’est surtout connu pour ses magnifiques cerisiers. A visiter absolument en avril si l’occasion se présente.

On attend que le soleil se couche et c’est parti pour 2h de spectacle!