Archives du mot-clé matsuri

L’été au Japon c’est matsuri tous les jours

201308matsuri01
C’est l’été au Japon avec les fêtes traditionnelles un peu partout au Japon. Ces fêtes, matsuri se présentent sous plusieurs formes: échoppes, feu d’artifice, des parades, des défilés de tout genre et de toutes tailles, danses…
Je vous ai déjà parlé l’année dernière du concours de feu d’artifice à Akita (ici).

stand de seiche grillée

stand de seiche grillée

On y va habillé en yukata, ces kimono en cotton léger d’été et on se promène parmi les échoppes, à danser le bon-odori, regarder le feu d’artifice ou suivre les parades…
Dit comme ça, ça l’air bien! Et ça l’est sûrement sauf que aux grosse fêtes, il y a toujours une foule immense, pour voir les feux dans les bonnes conditions, il faut réserver la place 24h en avance (si, si) et il fait souvent très très chaud à cette période là.
Comme le Tenji Matsuri que j’ai visité après mon travail. C’est une grosse fête à Osaka avec courses de bateaux, et feu d’artifice sur 2 jours. Mais il y avait tellement de monde… j’ai juste pris quelques photos, mangé 1, 2 choses et je suis partie avant la fin car sinon c’était la folie pour sortir du parc… Un conseil, si vous allez voir un feu d’artifice et si vous voulez en profiter pleinement, mieux vaut acheter les places payantes ou incrustez vous à un groupe!

Voici quelques photos pour l’ambiance.

Bento bœuf roulé style vietnamien et voyage à Akita à travers les rizières

Voilà voilà une recette, et les photos de voyage aussi.

J’ai eu 5 jours de vacacances d’été! Il n’y a pas de doute, je suis bien au Japon.
J’ai quand même eu le temps de visiter 2 lieux. D’abord 3 jours à Akita, dans le nord du Japon, une grosses régions producteurs de riz.
Mais avant tout ça, voici la recette du jour:
201209bentovietnam
Au Vietnam, j’ai mangé un plat, du bœuf sauté avec des feuilles de riz pour rouler. Le papier était sec mais avec le jus du bœuf sauté, on arrivait à rouler.
Je me suis inspirée pour ce plat, avec du poivron, et aubergine comme légume.
Recette pour une personne:

  • 100g émincé de bœuf
  • 1/2 poivron
  • 1/4 aubergine
  • 1 petit mocreau d’ail
  • 2cs sauce soja
  • 1cs sauce d’huître
  • 1cs saké ou vin blanc
  • une pincée de sucre
  • 4 feuilles de riz coupé en 2
  • un peu d’huile pour la poêle
  1. Couper le poivron (vidé) en fine lamelle. Peler l’aubergine en zèbre et couper en lamelle de 1cm d’épaisseur
  2. Mélanger les sauces: sauce soja, sauce d’huître, saké, sucre.
  3. Dans une poêle chauffée et huilée, mettre l’ail émincé, chauffer un instant. Mettre l’aubergine et faire sauter.
  4. Mettre le poivron, chauffer et enfin mettre la viande. Quand la viande se colore, mettre la sauce et bien mélanger en continuant à faire sauter. Etre relativement rapide.
  5. Mettre le plat cuit dans un bol. Sur une surface plate et sèche, poser une feuille de riz, la partie coupée loin de soi.
  6. Dispoer viande et légumes horizontales à soi (1cs), attendre un instant que le jus s’imbibe et rouler fermement. J’ai roulé comme je roule les rouleaux de printemps dont les explications sont ici.
    Bien tirer sur la feuille, et laisser reposer la partie collée en bas.

Voilà, c’est fini. Consommé de suite, la feuille restera un peu croustillante, reposer, la feuille aura la texture quand connaît bien, très élastique.

Roulé un par un dans un plastique, il sera très simple à transporter.
Bon appétit!
Akita est le 6e plus département de Japon et très agricole. Une fois sortie de la ville de Akita, on passe de rizières en rizières. Dans mon nouveau travail, j’ai d’ailleurs de nombreux fournisseurs.

Je suis venue ici pour assister au 86e concours pyrotechnique de Omagari. Le seul concours national au Japon et il compte parmi les 3 plus importants manifestation pyrotechnique au Japon (pourtant très nombreux). Et de plus c’est de la pyromusicale. Il y a synchronisation de lumière et son, avec de la musique. Mieux vaut être installé proche d’où sont tirés les feux pour ne pas avoir trop de décalage!
Il y a entre 15 000 et 20 000 tirés pour 1 soirée de 2h. Il y a chaque année entre 750 000 et 800 000 visiteurs pour une ville normalement habitée par 40 000 personnes…
C’était vraiment superbe, le bruit résonne dans tout le coprs et on a l’impressions que les lumières et les couleurs vont nous recouvrir, tellement c’est proche et grandiose.
Le département aussi est magnifique, et j’ai bien profité de mon voyage onsen (bain naturel), repas locaux et feu d’artifice. L’auberge le 1er soir était magnifique, où j’ai pu tester pour la première fois un bain extérieur mix… « s’il vous plaît messieurs, faites un peu plus gaffe, soyez un peu plus discret… » ^^;
J’y avais assisté il y a 4 ans (pendant un voyage de 3 semaines au Japon). Me revoilà avec un Nikon D700 équipé seulement d’un 50mm.
Bon spectacle.


A revenir sous la neige absolument!


A Kakunodate, dans ce département, il y a un quartier de samurai, Bukeyashiki, où quelques rue conservent l’aspect de l’ère Edo avec visite. C’est surtout connu pour ses magnifiques cerisiers. A visiter absolument en avril si l’occasion se présente.

On attend que le soleil se couche et c’est parti pour 2h de spectacle!

Gâteau très léger au chocolat et aux noix


Rien d’original ce gâteau… il est très léger car j’ai presque rien mis de farine. Il est très facile, y a qu’à mélanger….
Bien sûr, il est super bon, super léger. Il se manger sans faim 🙂 Utilisez un bon chocolat de couverture et le gâteau sera encore meilleur!

Voici la recette pour 10 à 12 petits moules (5x5cm):

  • 2 œufs
  • 20g farine
  • 80g sucre
  • 80g beurre
  • 80g chocolat de couverture noir
  • 1 poignée de noix
  1. Séparer le blanc et le jaune des œufs. Faire fondre le chocolat avec le beurre
  2. Battre le blanc d’œuf en ajoutant le sucre en 3, 4 fois. Battre jusqu’à ce que la mousse reste dans le fouet de manière stable
  3. Ajouter le jaune dans le mélange chocolat/beurre. Attention, il ne faut pas que le chocolat soit trop chaud, ne pas faire solidifier les œufs.
  4. Dans le blanc, ajouter le chocolat. Mélanger doucement. Ajouter ensuite la farine tamisée. Mélanger le minimum.
  5. Préchauffer le four à 180°c, ajouter les noix hachées. Mélanger. Mettre dans les moules, et passer au four 15mn à 180°c.
  6. Le gâteau est cuit si la fissure des gâteau semble sèche. Saupoudrer de sucre cristal si vous désirez. Le gâteau sera meilleur une fois refroidi.

Bon appétit!

Pour ces gâteaux, j’ai utilisé des emballages du magasin Cotta, qui est une boutique en ligne au Japon spécialisé dans la pâtisserie et emballage.

J’ai utilisé ces moules jetables en papier, ainsi que ces petits pic qui donnent tout de suite un air plus pro aux gâteaux. Je ne sais pas si ces produits peuvent se trouver dans des boutiques comme Mora. Au Japon, on ne manque pas d’articles pour décorer ces gâteaux!


Ce week-end fut pleines de nouvelles tragiques…

Le Japon aussi est encore loin de sortir de ces problèmes. Mais l’été est là, la saison des festivités est là. Et pour donner de l’énergie et de courage aux régions sinistrés, des fêtes sont organisées un peu partout au Japon et ça pendant les 2 mois à venir, avec en plus cette année, des appels aux dons ou des collaborations avec des symboles des fêtes de Tohoku.

J’ai assisté au célèbre sanctuaire Yasukuni qui fête chaque année mi juillet les esprits.

Bonnes vacances à vous les juilletistes!